Formez-vous au repérage et à la prévention des phénomènes (pré-)prostitutionnels chez les jeunes


formation 2

Dans le cadre du cycle « conduites à risque des adolescents et prévention de la délinquance », le FFSU propose une formation « repérer et prévenir les phénomènes (pré-)prostitutionnels chez les jeunes », le 20 février 2020. Cette formation vous apportera des éléments de connaissance et des outils de prévention sur ce phénomène encore méconnu mais qui inquiète les acteurs locaux.

Une préoccupation récente pour les politiques locales de sécurité : se former pour mieux comprendre et agir

Pratiques pré-prostitutionnelles, prostitution, michetonnage… de quoi parle-t-on ?

La mission métropolitaine de prévention des conduites à risques (MMPCR) présente le michetonnage comme « le fait pour une personne vulnérable (notamment du fait de sa minorité et/ou d’un contexte de souffrance psychosociale et/ou de précarité sociale) de s’engager dans une conduite à risques, où la mise en danger de soi est liée à des relations sociales et affectives structurées par des transactions économico-sexuelles qui ne prennent pas la forme d’une rémunération d’actes sexuels tarifés, ou pas explicitement, ou encore, qui ne sont pas perçus comme tels (mais, par exemple, comme un « cadeau » valorisant, un « soutien », etc.).»  En savoir plus avec le Guide pratique “Prévenir le « michetonnage » chez les ados : comprendre le phénomène pour repérer et agir.

Ce phénomène serait en expansion chez les jeunes alors que l’intérêt pour celui-ci est une préoccupation publique assez récente. De nombreux acteurs locaux témoignent de leur difficulté à le repérer et à agir. La définition même de ce phénomène, les termes employés (michetonnage, pratiques pré-prostitutionnelles, prostitution) font aujourd’hui débat.

Cette formation vise à apporter aux acteurs locaux confrontés au phénomène des éléments de connaissance et de compréhension ainsi quedes outils de prévention.

Des intervenants variés pour apporter des éléments théoriques et opérationnels

La Ville de Montreuil mieux connaître l’ampleur et les caractéristiques de ce phénomène sur son territoire. Elle s’est associée à une association pour mener une recherche-action sur les pratiques pré-prostitutionnelles et prostitutionnelles sur son territoire. Katia Baudry, chercheuse à l’association Astheriia et Muriel Capet, coordonnatrice CLSPD présenterontles objectifs de ce travail, laméthode ainsi que les premiers résultats disponibles.

Pionnière dans la lutte contre ce phénomène, la Ville de Mulhouse a lancé dès 2018 une réflexion autour du michetonnage dans le cadre d’une politique plus globale de lutte contre la prostitution. Claire Felter, responsable de la lutte contre les Violences intrafamiliales et Faites aux Femmes à la ville de Mulhouse, présentera cette politique ainsi que le motion design dédié spécifiquement à la prévention du michetonnage auprès des jeunes, lauréat du Prix prévention de la délinquance 2019.

L’après-midi sera dédié à des ateliers de travail interactifs entre les participants, alimentés par les apports d’un professionnel de la Protection judiciaire de la jeunesse et de Benoît Kermorgant, coordinateur Ile-de-France du Mouvement du Nid. Ce dernier présentera des exemples de prévention primaire et le positionnement de son institution, favorable à l’emploi du terme pratiques pré-prostitutionnelles par opposition à michetonnage.

Une formation du cycle « Conduites à risque »

Cette formation s’inscrit dans un cycle consacré aux conduites à risques des adolescents et aux liens avec la prévention de la délinquance. En octobre, une première formation a été consacrée à la participation des jeunes aux trafics de drogue et à la prévention de ce phénomène. Une seconde formation aura lieu le 21 novembre sur la prévention des phénomènes de bandes et de rixes entre jeunes.

Découvrir le programme complet et s’inscrire
En savoir plus sur les formations du FFSU