Découvrez les lauréats du Prix Prev 2023 !

Prévention des violences sexistes et sexuelles

Violences conjugales, violences intrafamiliales, enfants victimes de violences conjugales, violences sexuelles, cyber violences sexistes et sexuelles, violences sexistes et sexuelles dans les espaces publics : les violences sexistes et sexuelles couvrent un large spectre de phénomènes et occupent une place majeure au sein de problématiques de délinquance.

Reconnue grande cause nationale, la lutte contre ces violences nécessite un soutien fort aux acteurs locaux, particulièrement mobilisés pour le repérage, la prévention et l’accompagnement des victimes et auteurs.

Pour sa 14ème édition, le PrixPrev a mis en valeur la mobilisation et les initiatives inspirantes de ces acteurs locaux, avec trois sous-thèmes :

  • Prévention dans l’espace numérique
  • Prévention et accompagnement des victimes de la prostitution
  • Prévention de la récidive des auteurs

Les lauréats recevront leur prix lors des Assises de la sécurité des territoires à Rennes, venez les rencontrer et échanger !

Les lauréats

Campagne #wamitoo contre les violences sexuelles faites aux mineur.e.s

#wamitoo est une campagne de communication autour des violences sexuelles sur mineurs accompagnée de la création d’outils communs élaborés par les représentants de 30 structures partenaires du Collectif CIDE Océan Indien. Elle vise à sensibiliser massivement, améliorer le repérage et libérer la parole. Il s’agit de la 5ème campagne pour les droits de l’enfant organisée par l’association mahoraise Haki za Wanatsa et le Collectif CIDE Océan indien. 

Elle est basée sur l’article 19 de la Convention Internationale des Droits de l’enfant (CIDE) “la protection contre toute forme de violence, physique et mentale” avec un focus sur les violences sexuelles faites aux enfants.

« Face au déni de la parole, aller vers les 160 000 enfants victimes chaque année, aller vers les professionnel.les chargé.es de leur accompagnement et aller vers les parents et futurs parents pour systématiser les bonnes pratiques s’est imposé à nous comme une évidence, un devoir de citoyen.»

Lydia Barneoud, Directrice, association HZW- Collectif CIDE Océan Indien

Dispositif Mineur.es en Situation de Prostitution

L’ATDEC Nantes métropole (mission de l’emploi, mission locale, plan local pour l’insertion et l’emploi) a mis en place depuis septembre 2021, un dispositif d’accompagnement pour les mineur.es en situation de prostitution ou en risque ainsi que pour leurs proches et/ou les professionnel.les confronté.es à cette problématique. Il vise à favoriser le repérage des victimes, mettre en place une plateforme d’écoute pour les mineur.es, parents et professionnels, proposer un accompagnement pluri-disciplinaire.

« Sur des problématiques complexes, comme la prostitution infantile, il est important de travailler en étroite collaboration avec le soin, la protection de l’enfance, les services de justice. L’aspect pluridisciplinaire semble incontournable dans la gestion de ces situations.»

Léa Messina, Responsable du service dispositif « Mineur.es en situation de prostitution » ATDEC Nantes Métropole

AVS : projet en direction des Auteurs de Violences Sexuelles

Ce projet de lutte contre la récidive pour des jeunes ayant commis des infractions à caractère sexuel est porté par la Protection judiciaire de la jeunesse en Martinique. C’est un suivi pluri partenarial, pluridisciplinaire, et transversal, pensé pour leur permettre de déconstruire l’acte commis, puis se reconstruire en citoyen respectueux des valeurs d’altérité.

« Dans un contexte d’hypersexualisation de la société, il est important d’accompagner les mineurs dans le développement de compétences psychosociales, notamment dans la capacité à comprendre ce qu’ils voient et entendent. Un esprit avisé est un esprit critique éclairé pour faire face aux images auxquelles il est exposé. »

Karine Maurice, Educatrice PJJ, conceptrice et référente principale en charge du projet

Action distinguée par le jury

Action de formation à destination des professionnels des maisons d’enfants à caractère social de l’Isère visant à professionnaliser le repérage et la prise en charge des violences sexuelles au sein des établissement d’accueil de la protection de l’enfance

Un travail d’inspection mené conjointement par le Département et la PJJ de l’Isère a mis en évidence la récurrence de situations de violences sexuelles au sein des établissements de protection de l’enfance. Un programme de formation a alors été mis en place pour les professionnels exerçant au sein de ces établissements afin de faire naître une culture commune, de renforcer leurs compétences pour repérer et savoir faire face à ces situations.

« En s’attaquant à ce sujet et ce public, il est question de se donner les moyens de réduire les risques de passages à l’acte et d’outiller les professionnels éducatifs, premiers concernés par le dépôt de la parole de l’enfant.»

Emilie Buttin, Directrice Territoriale PJJ Isère et Laurent Fournier Chef du service inspection Conseil départemental de l’Isère

Nous remercions les membres du jury

  • Jérôme Bertin – Directeur général, Association France Victimes

  •  Laurine Bricard – Chargée de mission, Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR)

  • Mohamed Douhane – Chef de projet sécurité/ tranquillité publique et Armelle Cauret – Chargée de mission, Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT)

  • Elizabeth Johnston – Déléguée générale, Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU) 

  • Clémence Pajot – Directrice générale, Fédération nationale des centres d’information sur les droits des femmes et des familles (FNCIDFF)

  • Alice Troadec – Chargée des politiques interministérielles et partenariales, Direction de la Protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ)

Avec le soutien de :