Gouvernance de la sécurité et relations polices-population au coeur d’une rencontre à Lorient


Dernier événement régional des Assises de la sécurité des territoires avant leur clôture le 21 mars, l’atelier Gouvernance de la sécurité  et Relations polices-population s’est tenu à Lorient le 24 janvier. Cette première réunion organisée sur le sujet en région Bretagne a permis l’émergence de propositions qui figureront dans le livre blanc des Assises.

Une diversité de participants réunis en deux ateliers

Lorient, membre du comité exécutif du FFSU depuis 2017, a accueilli une réunion des Assises de la sécurité des territoires ce jeudi 24 janvier. Les travaux ont été ouverts par Alain le Boudouil, maire adjoint de Lorient, chargé notamment de la sécurité publique.

Une quarantaine de participants d’horizons divers se sont réunis pour faire entendre leurs points de vue, leurs positions et faire connaître leurs pratiques : élus et techniciens de la région, représentants du conseil départemental, de la mission locale et des hôpitaux …

Ils se sont exprimés lors de deux ateliers. L’un sur la thématique de la gouvernance  animé par Richard Joron, Directeur de la Proximité et des services au public de la ville de Lorient. L’autre au sujet des relations polices-population animé par Gildas Le Guernigou,  Directeur de la tranquillité publique à la ville de Rennes.

Des propositions pour le livre blanc des Assises

Ceux qui ont contribué à l’atelier gouvernance ont souligné la nécessité d’un travail d’une plus grande transversalité associant les différents services et interlocuteurs concernés : villes, intercommunalités, services de l’Etat, conseil départemental, sécurité privée. Ils ont également amorcé une réflexion sur l’intercommunalisation des questions de prévention et sécurité qui doit se faire à géométrie variable en fonction des particularités locales.

En ce qui concerne les relations police-population, les participants se sont accordés sur l’importance d’une proximité entre les deux groupes et d’une clarification des relations polices municipales et police nationale. Ils se sont également interrogés sur la mise en oeuvre de la Police de sécurité du quotidien dont la philosophie annoncée semble intéressante mais à laquelle les collectivités locales se sentent généralement peu associées et qui ne semblent pas avoir permis d’évolution notable jusqu’à présent.

L’ensemble des recommandations issues des deux ateliers seront mises en discussion lors de l’événement de clôture des Assises le 21 mars prochain.  A l’issue de ces échanges, un livre blanc sera publié et remis au Gouvernement et aux Parlementaires en juin 2019.

En savoir plus

En savoir plus sur les Assises de la sécurité des territoires

Lire l’article du Télégramme : « Sécurité publique. Miser sur la prévention et l’animation »
, publié le 24/01/2019

Lire l’article de Ouest France : « Délinquance, des Assises pour prévenir », publié le 24/01/2019